Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 15:56

 

Les sunnites en Syrie

Merci à Raja Chemayel  qui fait la lumière sur les sunnites syriens lesquels subiraient la dictature d’un alaouite.

(http://arabefrustre.blogspot.fr/)

(http://angryarab.net/)

Traduction Comaguer

 

71 % des parlementaires syriens sont sunnites

73 % des militaires syriens sont sunnites

69 % des personnels de la police et des services de sécurité syriens sont sunnites

80 % des dirigeants d’entreprises syriens sont sunnites

Mais alors quel est leur problème ?

 

 

Réponse de COMAGUER 

Ils attendent que la République française, en  pleine cure d’austérité contre son propre peuple, engage des centaines de millions d’euros pour faciliter l’installation des milices islamistes armées par le Qatar et  l’Arabie Saoudite et soutenues par la Turquie à la tête d’un pays dont la conférence de Genève du 30 Juin a reconnu qu’il devait régler ses problèmes lui-même.

Mais M. LAURENT FABIUS travestit les résultats de cette conférence (voir ci-aprés dépêche NOVOSTI), M. FABIUS veut un changement de régime.

 

Conférence sur la Syrie : aucun appel au départ d’Assad

Publié le : lundi 2 juillet

Source : fr.rian.ru

La nécessité du départ du président syrien Bachar el-Assad n’est pas évoquée dans le document final adopté lors de la conférence internationale de Genève sur la Syrie, a déclaré lors d’un point de presse le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Le document n’exige pas la démission de Bachar el-Assad. La version initiale du texte contenait une clause impliquant le départ des personnes qui empêchaient la paix. Cela est contraire à l’inclusivité du processus politique en Syrie, ainsi qu’aux normes de la Charte des Nations unies sur la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats souverains. Cela n’est pas mentionné dans le document adopté aujourd’hui qui stipule que les Syriens doivent décider du sort de leur pays", a insisté M.Lavrov, avant d’ajouter que la version initiale avaient été modifiée à l’initiative de la partie russe.

Moscou œuvre afin de persuader le régime de Bachar el-Assad de respecter le plan Annan et espère que les pays en mesure d’influencer l’opposition feront de même, a ajouté le chef de la diplomatie russe.

Convoquée à l’initiative de Moscou, la conférence internationale sur la Syrie s’est déroulée le 30 juin à Genève.

 

Partager cet article

commentaires