Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 16:07

Entre Hollywood et Disneyland, la propagande étasunienne vend du rêve aux enfants.

 La dernière trouvaille de l’appareil idéologique de l’empire est d’utiliser  le conte de JONATHAN SWIFT pour mobiliser l’opinion publique « humanitaire, bien pensante … »  et particulièrement de gauche contre le régime syrien.

 

http://www.amnesty.ch/fr/rototeasers/lunion-fait-la-force

 

Bachar el Assad, le GULLIVER  qui hante les insomnies de  Laurent Fabius et de quelques autres, est tombé  au sol  ligoté par de braves lilliputiens  qui bien entendu n’ont pas reçu un sou d’un donateur extérieur et ne sont armés que de pelles de pioches et de bonnes intentions.

A ceux qui s’étonneront de l’infantilisme de telles campagnes il convient de rappeler que la dirigeante actuelle d’AMNESTY INTERNATIONAL , si elle a pu garder des bons souvenirs de ses lectures enfantines, n’est pas une innocente en politique

SUZANNE NOSSEL, à la tête d’AMNESTY INTERNATIONAL depuis Janvier 2012, était employé auparavant par le Département d’Etat qu’elle représentait à Genève au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Diplômée de Harvard elle s’est fait connaitre en publiant en 2004 dans la revue FOREIGN AFFAIRS un article sur le « SMART POWER ‘ (le « pouvoir intelligent »), concept qui a largement inspiré les actions d’Hillary Clinton pendant quatre ans

Selon SUZANNE NOSSEL Le « SMART POWER » consiste à détruire les défenses idéologiques de l’adversaire en lui démontrant son extrême infériorité  économique et militaire avant de le détruire physiquement si nécessaire.  C’est une combinaison adaptée à chaque situation de HARD POWER (bombes, missiles …) et de SOFT POWER (la diplomatie classique..). Entre HARD et SOFT on trouve, on le sait, une gamme extrêmement variée de sanctions, pressions, assassinats ciblés …

Inutile de préciser que SUZANNE NOSSEL est une avocate de longue date d’une attaque préventive de l’Iran et un soutien de la politique sioniste, positions qu’elle a défendues  dans ses divers emplois précédents au  WALL STREET JOURNAL, chez HUMAN RIGHTS WATCH  à la FONDATION BERTELSMANN et chez MAC KINSEY.

 

Partager cet article

commentaires

Googman 19/09/2013 14:52

Il faut aussi rappeler que pour entrainer l'opinion publique américaine à l'adhésion de la première intervention us en Irak, les médias us avaient fait témoigner une très jeune femme devant les caméras de télévision. Les larmes aux yeux, elle avait déclaré avoir vu les militaires irakiens entrés au Koweït et tuer dans les couveuses d'un hôpital des nouveaux nés prématurés. Cette information avait largement été relayée par Amnesty International. Il a été par la suite prouvé que cette jeune femme était la fille de L'ambassadeur du Koweit aux Etats Unis.

humberto 25/08/2013 18:26

Juste pour signlaer que cette Suzanne Nossel n'est plus l'"executive director" d'Amnesty International depuis janvier 2013. Mais elle est patronne de PEN international, autre organisation non-gouvernementale très gouvernementale, disons ONGG. En anglais, on les appelle GONGO (Governmental NGO) ou QUANGO -Quasi non-governmental org.).
San nomination à ces postes à provoqu" pas mal de protestations!